L’éco participation dans l’ameublement

logo éco participation jemLa France compte à ce jour plus de taxes que de jours travaillés.Certains en trouvent 235, d’autres 270, mais qu’importe! Car à compter du mois de mai 2013, tous les consommateurs devront payer une nouvelle taxe baptisée  éco participation et habillée du prétexte « Grenelle de l’environnement ». Ceci sur tous les produits d’ameublement. Je vends des meubles depuis presque 20 ans et je dois dire que cette initiative de prime abord me paraissait être une bonne chose.

J’ai déchanté depuis, car j’ai vite compris que c’était un impôt déguisé initié par des grandes surfaces d’ameublement et des fabricants de meubles pas chers, limite consommables. Du « prêt à jeter » comme on dit dans la profession. Car il faut être honnête avec les français : on nous pompe de tous les côtés. Qui va profiter de cette éco taxe ?

Est-ce une arnaque?

Même pas! Certains ont réussi à vendre des produits  » basse consommation » en polluant notre environnement, en leur temps, ils ont gagné beaucoup d’argent et maintenant que les temps sont plus durs, il convient bien entendu de maintenir le niveau des profits.

L’environnement ? C’est à voir car, pourquoi ne pas fabriquer des meubles durables en bois plutôt que de la palette et du panneau de particules? La durée de vie de ces meubles réclamée par les consommateurs n’est pas énorme et ne supporte pas les déménagements. Essayez de démonter et de remonter une armoire de chez I… ou C…. juste après un déménagement. Crise de nerf garantie. La quincaillerie et les panneaux ne résistent pas à un remontage en règle. Résultat ? Direction la déchetterie et on recommence en passant par ces mêmes distributeurs car ils ne sont vraiment pas chers.

Pourquoi ne pas passer par des distributeurs proposant des produits fait en France ou dans l’Union Européenne ? La Chine c’est formidable mais tellement peu écolo.

Il faudrait peut-être prendre le temps de réfléchir et fabriquer durable, comme ce qui se faisait il n’y a pas si longtemps, cela ne supprimerait pas le chômage, mais contribuerait à le réduire et rendre les gens heureux et fiers de leur travail.

Ce qui m’interpelle c’est aussi le brouillard qui entoure la mise en place de ces taxes.

J’ai deux magasins et la mise en place pour nous est payante. En gros pour ma petite entreprise je vais en avoir pour un peu près 840€ pour la formation obligatoire au logiciel et les mises à jour du logiciel de gestion commerciale.Ensuite, tous les consommateurs paierons, comme d’habitude sans se révolter, comme d’habitude sans savoir pourquoi!

Qui sont les acteurs et bénéficiaires de ces éco-participations ? Là c’est encore le flou le plus complet. La seule chose que l’on sait c’est que des acteurs de la literie et des distributeurs (BUT) seraient susceptibles de s’associer pour monter des usines de traitement de leur déchets avec les fonds qu’ils récoltent.

Le Président de cette association n’est autre que Jean Louis BAILLOT ex DG d’IKEA et l’ensemble des administrateurs sont visibles sous cette page (PARISOT, SALHM…)

Il faut savoir aussi que l’association, sans bilans publiés, est née au bon moment, et sans aucune concertation avec les commerces de meubles et petits fabricants et artisans.

Une association sans but lucratif, c’est quoi? c’est une association qui se partage les bénéfices entre ces membres. après cette opération, il n’y a plus de bénéfice!

On va dire que la boucle est bouclée et que le cochon de payant sera toujours le consommateur au plus faible revenu.

Partager cet article :

One thought on “L’éco participation dans l’ameublement

  1. Ping : L'éco participation dans l'ameublement | Décoration et ameublement | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.